La sirène libérée


argile sur roche de St-Michel des Saints, Québec
cuisson Raku, 2013



La sculpture est aussi un moyen de toucher mes émotions, mes besoins et surtout de comprendre où j’en suis dans mon chemin de vie. Je manipule la terre sans attente, je laisse aller mon inconscient. Il guide mes gestes. Faire et refaire. Ajouter et enlever. Façonner et créer.
La sirène représente la femme qui aime trop, la femme qui est prête à tout pour l’homme qu’elle aime. Jusqu’à s’oublier et se perdre. Comme dans le conte original de Hans Christian Andersen, la petite sirène a demandé d’avoir des jambes pour pouvoir vivre sur terre et marier son beau prince. Malheureusement, elle due y perdre sa belle voix mélodieuse ce qui charmait le plus le prince chez une femme. Il en épousa une autre à la grande tristesse de la petite sirène.

Cette sculpture est « la sirène enfin libérée » cette femme qui marche vers un amour sain. Alors, si vous vous reconnaissez dans cette œuvre, elle est pour vous.

Êtes-vous de ces femmes qui aiment trop?

Tous droits réservés. Johanne Siminaro, 2013.Usage interdit sans la permission de l'auteur.

All rights reserved. Prohibited use without the permission of the author.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

As-tu pris le temps aujourd'hui?

Mes 3 livres préférés sur la créativité