Articles

Affichage des articles du janvier, 2015

La voix de mes émotions

Image
Oui la voix! Car, par les couleurs je transmets ce que j'ai à dire. Par la peinture je parle de moi, de mon âme, de mon yin et mon yan. Polarités qui ne cessent de se repousser ou s'attirer. Quête de l'équilibre.
« Siminaro, c'est celle qui vit les émotions avec grandeur. Les maux apparaissent dans sa gestuelle. Elle gifle la toile avec la spatule et la soigne avec le pinceau. »
L'émergence permet d'exprimer rapidement une émotion qui passe. Retenir le plus d'éléments possible. Toucher les textures. Laisser aller la gestuelle au gré de l'intuition. Capter le moment présent. Figer le temps.


Une toile vierge, sans préparation gesso. C'est l'heure du coucher de soleil sur la plage d'Esterillos Este au Costa Rica. Je vais mouiller la toile dans la mer et j'y applique les couleurs directement avec le tube. Je prends un coquillage, faute d'avoir une spatule. Et je promène ma main, laissant les émotions du moment présent s'imprégner da…

Mandala avec Frédérique

Image
Oeuvre no 4

Ce matin là, la plage était totalement vide. La lune saluait le soleil qui venait à peine de se lever. Je marchais, avec mon petit sac de plastique et ma caméra. J'étais heureuse, être ici est vigorifiant. Je me  suis penchée pour ramasser de beaux coquillages, qui venaient s'échouer jour après jour. Moment idéal, c'était tranquille pas de chiens à l'horizon: ''je vais faire un mandala de coquillages''. J'ai trouvé un charmant petit coeur que j'ai placé au centre. J'ai ajouté de petits coquillages, ils sont si mignons. 

Coucou! Voici la jolie Frédérique (2 ans) qui arrive avec sa maman. Charmante enfant qui veut participer elle aussi à l'oeuvre. Pourquoi pas, le mandala n'est il pas aussi un moyen de rassemblement? Oui le mandala a beaucoup de belles et bonnes propriétés. 

Alors merci Frédérique pour ce beau moment de partage artistique. xx


Oeuvre de la nature no 2

Image
Un dollar manger par le centre

Voila ce que l'on peut faire avec un dollar de sable qui a été grugé par la centre. La nature nous offre de belle surprise.



Exploration au lever du soleil

Recherche artistique

Je viens de découvrir, que me lever tôt le matin est très bon pour ma créativité. Adolescente je créais la nuit et je dormais le jour. Mais ici au Costa Rica, je ne peux m'empêcher d'être sur la plage avant le soleil. J'y découvre des œuvres naturelles, vraiment magnifiques.

Je suis toujours à tester le bon moment de la journée où le sable me permettra de faire une sculpture. Pour l'instant, la température idéale est tôt le matin. Le sable a la fraîcheur de la nuit, est restera plus longtemps maniable. Je dois aussi trouver le meilleur endroit sur la plage, pas trop d'eau, juste assez pour que l'œuvre tienne. Je ne sais ce que sont les propriétés de ce sable. J'espère trouver la bonne recette sous peu.

Ici, au Costa Rica le meilleur moment pour être sur la plage est le matin avant 10 h 00 et la fin de la journée dès 15 h 00. La nuit est tout simplement magique. J'ai l'intention de coucher à la pleine lune, sur la plage. M'en…

Sable au soleil, je m'effondre

Image
Œuvre no 3

En art lorsqu'on travaille avec des nouveaux matériaux on se cogne le nez souvent avant  d'ouvrir la bonne porte. Cette fois-ci je me suis retrouvée face au sable et au soleil. Donc cette sculpture que je voulais appeler: La mariée de la plage, n'est qu'une esquisse. Le temps a joué contre mon talent. Je me suis sentie bien novice sous cette astre chaud dont j'implore, à tout les jours, de m'énergiser de ses rayons.
Au début, le sable semblait juste parfait pour que je monte mon personnage, mais plus le temps avançait, je devais courir sur le bord de la mer chercher du sable plus mouillé. 


Je reviens et Oups! Elle a perdu un bras, à un autre retour elle a perdu ses seins. 


Que faire, je veux tout de même expérimenter la matière. Ce n'est pas comme l'argile, ici sur la plage du Pacifique à Esterillos Este c' est du sable volcanique.  Alors, je lâche prise et décide de m'amuser en acceptant ce qui va arriver. De toute façon ne suis-je p…